[London] Retomber en enfance au V&A Museum of Childhood / Being a child again at V&A Museum of Childhood

De l’extérieur, le V&A Museum of Childhood, situé à Bethnal Green dans l’East End londonien, ressemble un tout petit peu à son grand frère le V&A. Mais à l’intérieur, il ressemble plus à un hall de gare aménagé avec des gros cubes en verre un peu partout…

Je passe outre ma première drôle d’impression et m’en vais me balader parmi des centaines et des centaines de jouet de toutes époques et de toutes sortes. Ils sont bien rangés, bien expliqués et par catégorie : illusions d’optique, jouet à tirer, petit train, jeux de société, costumes…

From the outside, the V&A Museum of Childhood in Bethnal Green looks a bit like its big brother, the V&A (article here). But the inside looks more like a concourse with big glass cubes everywhere… I don’t mind and just go around hundreds and hundreds of toys, old and new. They’re well ordered, explained and by category : optical illusions, push and pull toys, little trains, board games, costumes…

23407-img_08120549f-img_08016f2fe-img_0797

Ma partie préférée, les poupées. Barbie, Sindy, poupons et autres poupées de porcelaine, ça m’a rappelé de bons souvenirs. J’ai même appris l’existence d’une poupée Dusty, un équivalent (moche) de Barbie, sauf qu’elle, elle faisait des activités considérées  »poussiéreuses » à l’époque je suppose, comme du foot ou du tennis (ah, l’évolution des mentalités…). Il y a quelques poupées flippantes aussi…

My favourite part, dolls. Barbie, Sindy, baby born and other porcelain dolls, they reminded me of good memories. I even learnt the existence of Dusty, an ugly equivalent of Barbie except that she was doing  »dusty » activities I guess, like football or tennis (ah, evolution…). There’re some creepy dolls as well…

3114a-img_0804
7e00f-img_0811
c0b36-img_0806

A l’étage, la collection est axée sur l’enfance et on y voit l’avancée en matière de soins et d’habillements (être un enfant au 17ème s. ne devait pas être marrant…). Et puis il y a aussi pleins de maisons de poupées qui ne sont même pas faites pour jouer tellement elles sont belles, imposantes et richement décorées.

The second floor is about childhood in itself with the development in daily care or even clothes. And there’s also a lot of dollhouses, so big, beautiful and well equipped that they’re not even to play with.

2d699-img_080978b66-img_0810

La dernière partie est une expo temporaire appelée  »On Their Own : Britain’s Child Migrants  » et parle de ces milliers d’enfants pauvres qui, entre 1869 et 1970, ont été  »déportés » dans les pays du Commonwealth (Canada et Australie largement) pour avoir une meilleure vie. Bien entendu, la réalité n’a pas souvent été à la hauteur des rêves et espérances. Encore une partie de l’histoire britannique que je ne connaissais pas… Troublant et dérangeant.

The last part is a temporary exhibition called  »On Their Own : Britain’s Child Migrants » and is about these thousands of poor children who’ve been sent to Australia or Canada for a better life. Of course, the gap between dream and reality was often wide. Another part of British history that I didn’t know about… Disturbing and moving. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s