[Did you know?] Burn’s Night

Aujourd’hui 25 janvier, on fête le sacre du roi François Ier, la libération du Mahatma Gandhi, la révolution égyptienne, la mort d’Al Capone… et aussi la naissance de Robert Burns ! Cékisa encore ?

Today on the 25th of January, we celebrate the coronation of François the First, the liberation of Mahatma Gandhi, the Egyptian Revolution of 2011, the death of Al Capone… and also the birth of Robert Burns! Who’s that now? 

robert-burns-2

Robert Burns est né un 25 janvier donc de l’an 1759 et est le « Fils préféré de l’Ecosse ». En vrai, il était aussi poète, un pionnier du Romantisme, source d’inspiration pour les fondateurs du libéralisme et du socialisme, un parolier, un fermier, un vrai Barde quoi. Pas mal pour quelqu’un qui mourut à 37 ans. Il est un des symboles de l’Ecosse et ses fans le lui rendent bien…

Robert Burns was born on a 25th of January in the year 1759 and was the « Favourite son of Scotland ». He was also a poet, a pioneer of the Romantic movement, inspiration for the founders of the liberalism and socialism, a songwriter, a farmer, let’s say it a real « Bard ». Not bad for someone who died aged 37. He’s one of the symbols of Scotland and is loved by his fans…

robert-burns_with_sun_glasses

En effet, depuis le tout début du XIXème s. tous les 25 janvier se déroule en Ecosse les « Burn’s Night ». Une organisation, un groupe d’amis ou même un pub organise une soirée formelle ou non pour commémorer la naissance du poète. Traditionnellement autour d’un repas composé de haggis (panse de brebis farcie, oui c’est très bon, merci) et d’un bon whisky, les convives lisent des poèmes de Burns et chantent ses chansons. Une des plus connues et qui est toujours chantée le 31 décembre par tous les écossais est « Auld Lang Syne » – qui vous parlera plus si je vous dit « Ce n’est qu’un au revoir » (on a vraiment des traductions nulles, en vrai elle parle d’amitié cette chanson). 

Parfois, les cornemuses et les musiques traditionnelles écossaises se mêlent aussi aux invités habillés de leurs plus beaux tartans… 

Every year since the beginning of the 19th C., Scotland celebrates the poet with « Burn’s Night ». An organisation, a group of friends or even a pub organises a « party » to commemorate the birth of the bard. Traditionally around a meal of haggis (very good) and whisky, the hosts read Burn’s poems and sing his songs. One of the most famous is « Auld Lang Syne », still sung every 31st of December by every Scottish. Sometimes we can also hear bagpipes and Scottish traditional music, and the guests can wear their tartans…

 

Cela ne vous tenterait pas à vous, une « Burn’s Night » ? Allez, tous en choeur : « And surely ye’ll be your pint-stowp, And surely I’ll be mine, And we’ll tak a cup o’kindness yet, For auld lang syne » (Et tu offres le premier verre et j’offre ma tournée, Buvons ensemble à la tendresse, aux jours du temps passé ».

Would you like to attend one of these « Burn’s Night »? Come on, let’s sing: « And surely ye’ll be your pint-stowp, And surely I’ll be mine, And we’ll tak a cup o’kindness yet, For auld lang syne ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s